open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Enjeux  

Au Smart Agriculture IoT Lab, l’agriculture rencontre les objets connectés

09.03.2016

Aujourd’hui, le système agricole mondial doit faire face à une problématique complexe : comment accroître la production face à l’augmentation constante de la population mondiale, dans un contexte de raréfaction des ressources en eau? Face à ce constat, SUEZ a organisé les 27, 28 et 29 janvier derniers en Espagne, le Smart Agriculture loT Lab, une rencontre entre start-up visant à trouver de nouvelles solutions pour répondre à ces défis. Retour.


El Perdigon – Espagne – Crédit: Unsplash – elizabeth lies


L’irrigation agricole représente la principale utilisation de l’eau au niveau mondial : aujourd’hui, 70 % des prélèvements d’eau concernent le secteur agricole. Une situation qui représente un vrai challenge pour certains pays, devant aujourd’hui faire face à des phénomènes de sécheresse et de désertification. C’est le cas de l’Espagne qui affiche la consommation d’eau par habitant la plus importante d’Europe (656 m3/hab/an) alors qu’elle compte parmi les pays les moins dotés en ressources hydriques (moins de 3 000 m3/hab/an). Dans ce pays, les quantités d’eau utilisées par l’agriculture, essentiellement pour l’irrigation, atteignaient même 77% des utilisations totales en 2008.


L’urgence : trouver des solutions de gestion innovantes

Dans ce but, SUEZ a lancé cette année à Barcelone le premier laboratoire d’idées consacré à la recherche de solutions innovantes et intelligentes capables de répondre aux défis de l’agriculture : le Smart Agriculture loT Lab, qui s’inscrit dans la tendance des objets connectés et de l’Internet of Things (IoT). Au programme, trois jours de rencontres et d’échanges avec des start-up conceptrices d’outils et de services permettant notamment, en réponse aux thèmes abordés, d’améliorer les systèmes d’irrigation actuels, d’offrir une meilleure gestion des ressources, d’augmenter la qualité des récoltes tout en réduisant les coûts ou encore, de réaliser des outils d’aide à la décision performants. Face à un jury composé du directeur Marché Irrigation de l’activité eau de SUEZ en Espagne, Javier Borso ; de l’expert Daniel Cardelús ; et d’Aldo de Jong, co-fondateur de Claro Partners, entreprise partenaire de l’événement, les start-up participantes ont ainsi présenté leur projet avec à la clef, la possibilité de le développer en partenariat avec les équipes de SUEZ. La solution « Night Watch », qui vise à géo-localiser les attaques parasites et d’intervenir en conséquence au sein des cultures, avant leur prolifération, a été distinguée comme lauréate de l’évènement.

Pour en savoir plus :





Vous aimerez aussi