open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Focus Océans  

Êtes-vous prêts à lutter contre la pollution des océans par les microplastiques ?

07.11.2016

Focus sur le projet Ecoseastem mis en place par SUEZ pour lutter contre le rejet de microplastiques dans les milieux naturels.
 

Crédits : Thomas Vieille

Les microfibres plastiques entrant dans la composition des vêtements synthétiques sont en partie relâchées dans les eaux usées lors de leur lavage en machine (1). Chaque habitant rejette quotidiennement dans le réseau d’assainissement environ 200 000 microfibres plastiques, soit 20 milliards par jour à l’échelle d’une agglomération de 100 000 habitants. Si les premiers résultats de recherche montrent que les stations d’épuration élimineraient aujourd’hui environ 90 % des microfibres, d’importantes quantités non traitées sont rejetées dans les écosystèmes naturels et marins (2).

Les microplastiques représentent une menace potentielle sur la vie aquatique : impact sur la reproduction des huîtres et mollusques marins, ingestion par les poissons, vecteur de bactéries et de micropolluants… affectant jusqu’au plancton (3), ils finissent par s’insérer dans la chaîne alimentaire et peuvent potentiellement remonter jusqu’à l’alimentation humaine (4).

Mis en place par SUEZ dès 2013 pour faire face à cette préoccupation grandissante, le projet précurseur Ecoseastem, mené avec la Métropole Nice Côte d’Azur, l’association Expédition MED et le laboratoire océanographique de Villefranche, a permis d’anticiper le sujet en développant très tôt les recherches (5). Le but est d’améliorer les connaissances sur l’efficacité des stations d’épuration existantes et leur action sur les microfibres plastiques.


Pour aller plus loin, SUEZ pilote depuis février 2016 Microplastic, un ambitieux programme de recherche de trois ans avec plusieurs partenaires publics et privés, qui adresse pour la première fois l’ensemble de cette problématique émergente : détection et quantification, modélisation de la dispersion, étude des risques sur le biota et l’écosystème, technologies d’élimination. Dans ce cadre, SUEZ teste et développe des technologies de capture permettant d’améliorer les rendements d’élimination pour une protection irréprochable des écosystèmes marins.



Cet article a été publié dans le troisième numéro d’open_resource magazine : « L’océan, avenir de la planète bleue »





Vous aimerez aussi