open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Solutions  

Êtes-vous prêts à valoriser in situ les déchets agricoles en énergie propre ?

03.06.2015

Le stylo bille, le presse purée, l’aspirateur, le parachute, la tondeuse à gazon, le jeu des 1 000 Bornes… Chaque année depuis 1901, le Concours Lépine permet aux inventeurs de produits innovants de faire connaître en France leurs inventions. Signe des temps, l’édition 2015 a récompensé parmi quelques 600 projets une innovation « verte » dans le domaine du recyclage et de la valorisation énergétique des déchets agricoles.

Le granulateur mobile H-énergie, qui s’est vu attribuer le Prix du Président de la République au 114è Concours Lépine, s’inscrit dans la tendance actuelle visant à favoriser le recyclage grâce à des solutions de recyclage de proximité. Comme son nom l’indique, le granulateur imaginé par trois artisans alsaciens spécialisés en génie climatique, électricité et serrurerie d’art, est ambulant.
Installé dans la remorque d’un camion, il permet de valoriser à la source les déchets issus des exploitations agricoles : paille de maïs ou de colza, branchages, sarments de vigne… La machine broie les déchets, même humides, et les transforme en granulats. Ces derniers peuvent être ensuite utilisés comme combustible pour les chaudières biomasse et les poêles de chauffage. Le rendement de l’installation est d’une tonne de matière/heure. En deux heures, elle est capable de produire l’équivalent énergétique de 1 000 litres de fioul.


Extrait du site http://h-energie.fr/innovation/

Les vertus de cette solution sont nombreuses. En offrant aux agriculteurs une auto-suffisance énergétique, elle met à leur disposition une énergie deux fois moins chère que le fioul ou le gaz. De ce fait, elle réduit le recours aux énergies fossiles, donc les émissions de gaz à effet de serre. En outre, en se déplaçant au cœur-même des exploitations agricoles, elle évite également les émissions de CO2 générées par le transport des résidus vers des installations industrielles. Déjà à l’œuvre en Alsace où il traite une dizaine de tonnes de résidus par jour, l’unique exemplaire existant du granulateur devrait rapidement se voir multiplier. Grâce à la visibilité offerte par le Concours Lépine, des contacts ont été noués pour exporter l’innovation en Australie, en Egypte ou au Canada. Et pour aller plus loin, les trois inventeurs envisagent des déclinaisons de leur machine pour le traitement des déchets industriels ou des boues d’épuration qui seraient ensuite utilisés dans des chaudières spécifiques.