open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Solutions  

jouer à la ville durable : quand les gamers réinventent les modèles urbains

14.06.2016

Cities : Skyline, nouveau venu dans l’univers des jeux vidéo de planification urbaine, propose à ses joueurs de construire leur propre ville en prenant en compte des enjeux de développement durable.
Sa créatrice, Karoliina Korppoo, explique comment la ludification peut sensibiliser aux enjeux réels des villes.

Image du jeu Cities : Skyline

Bâtir et développer une ville est un thème qui a une longue histoire dans les jeux vidéo. Est-ce que l’intérêt pour la durabilité de leurs réalisations est venu avec une nouvelle génération de joueurs ?

Je pense que l’esprit humain adore créer et, d’une certaine façon, prendre soin de ses créations. Cities : Skyline repose sur ce principe, car le joueur est amené à créer sa ville et à y faire des choix qui l’affectent en bien ou en mal. Cet attrait n’est pas réellement propre aux nouvelles générations : en général, tous les joueurs cherchent à « bien » agir envers leurs créations. Nous avons ici encouragé cette tendance en élaborant un système de récompenses autour des choix plus durables. Les citoyens sont plus heureux si par exemple la pollution est réduite ou si le joueur construit une centrale photovoltaïque.



Comment avez-vous transformé la grande complexité de l’aménagement urbain en une expérience de jeu ?

Nous voulions surtout créer un univers très ludique plutôt qu’une simulation réaliste, d’autant que j’imagine que la gestion d’une ville n’est pas aussi amusante dans la réalité !
Nous avons beaucoup observé les jeux de planification urbaine qui existaient : contrairement à ceux où le joueur est maître absolu des habitations, des ressources et des personnes, nous souhaitions plutôt nous inscrire dans la perspective de SimCity 2000, où il ne peut pas tout contrôler et doit prendre en considération les besoins et les souhaits des citoyens en matière d’équipements et d’infrastructures urbaines.



En ligne, on trouve beaucoup de conversations entre joueurs sur les villes qu’ils ont créées. Cities : Skyline porte-t-il une dimension de serious game qui invite à la réflexion sur la ville-ressource ?

Oui, je pense. Même si dans les forums les joueurs échangent surtout sur le jeu, des liens existent avec la réalité de la planification urbaine, au point qu’il ne s’agit plus seulement d’un jeu. Les joueurs comparent la cité qu’ils ont créée à leur ville réelle, et s’approprient ainsi son fonctionnement. Sur la gestion des déchets par exemple : ce n’est pas parce que le joueur dépose une canette dans une poubelle que la canette s’évanouit immédiatement. Il doit justement prendre en compte la suite du cycle, avec sa collecte, sa valorisation. En tant que créateurs, c’est une forme de défi et de responsabilité d’aborder ces sujets.



Découvrez l’intégralité de cet article dans le deuxième numéro d’open_resource magazine :
« Façonner la ville-ressource »





Vous aimerez aussi