open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Solutions  

Le biogaz : de l’énergie dans les déchets

17.02.2015

L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) estime à 37% la croissance attendue de la demande mondiale d’énergie d’ici 2040. Cette augmentation annoncée est porteuse d’un double impact : une pression toujours plus forte exercée sur les ressources fossiles (dont certains prédisent l’épuisement rapide), et une hausse prévisible des émissions de gaz à effet de serre. Parmi les énergies renouvelables susceptibles de fournir des réponses alternatives et « propres » à ces besoins, le biogaz fait l’objet d’un intérêt croissant.

Le biogaz est une source d’énergie produite par la fermentation de matière organique issue des eaux usées ou des biodéchets . En fonction du contexte local, le biogaz produit peut être injecté dans les réseaux de gaz naturel,alimenter en énergie les habitations et industries voisines ou être valorisé en carburant.

Le biogaz est un mode de production énergétique emblématique d’une économie circulaire dans laquelle les déchets des uns deviennent l’énergie des autres. Une solution d’autant plus pertinente que l’accroissement démographique s’accompagne nécessairement d’une hausse de la quantité de déchets pouvant être destinés à la méthanisation.

Centre de stockage de biogaz de type ISDND (Installation de stockage de déchets non dangereux) à Sonzay (37), en France © SITA France / Yves Soulabaille

Si la méthanisation agricole connaît la plus forte croissance, d’autres exemples existent aujourd’hui : en Jordanie, la station d’épuration de Samra traite les eaux usées et valorise les boues d’épuration en biogaz. Cette installation, à la pointe de la technologie, est capable de produire la quasi-totalité de l’énergie nécessaire à son fonctionnement : elle assure aujourd’hui la production de 95% de sa dépense énergétique ! En Suède, SUEZ ENVIRONNEMENT a développé la solution Bio Simplex permettant de produire du biogaz à partir des biodéchets de l’industrie agroalimentaire : 20 machines sont déjà installées dans le pays. A Paris, depuis 2014 est expérimentée la collecte des déchets des restaurants, dont la méthanisation est assurée dans un centre spécialisé. En France, dans ses scénarii de prospective énergétique, l’Ademe estime que le biogaz pourrait fournir “3 à 3,5 % de la production d’énergie en 2030 et 2050 ; et qu’en 2050, la moitié du gaz de réseau serait ainsi issue de la méthanisation. »

Un enjeu qui devrait être au cœur des débats lors de la Conférence Climat COP21 qui se tiendra en France en novembre 2015, et qui doit conduire à l’adoption d’un accord international qui posera le cadre d’une transition vers des territoires et des modèles économiques résilients et sobres en carbone.