open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Solutions  

Multivalorisation : êtes-vous prêts à accroître la valorisation des déchets d’un territoire ?

30.11.2015

En France, le syndicat de communes du Puy-de-Dôme et du nord de la Haute-Loire, le Valtom, a co-construit avec SUEZ un nouveau pôle multifilières de valorisation des déchets ménagers sur un même site : Vernéa. Objectif : développer le recyclage de matières et la valorisation biologique et énergétique pour le territoire.


Crédit: Jérôme Meyer-Bisch / SUEZ


Les déchets ménagers non recyclables y sont séparés via une unité de tri mécanique (1) en deux catégories : les déchets dits « humides », c’est-à-dire les résidus organiques, sont dirigés vers une plateforme de stabilisation biologique (2), puis transférés dans un centre de stockage; les déchets dits « secs », à haut pouvoir calorifique, sont acheminés vers l’unité de valorisation énergétique (3), avec les encombrants non valorisables.

L’unité de valorisation énergétique de dernière génération permet ainsi la production
de 120 000 MWh électriques nécessaires à l’éclairage de 70 000 habitants et à la totalité des besoins énergétiques du pôle. Les résidus solides recueillis en sortie du four de valorisation énergétique par incinération sont acheminés jusqu’à la plateforme de traitement (4). Les métaux ferreux et non ferreux y sont extraits pour être valorisés en sidérurgie, tandis que les mâchefers seront valorisés sous forme de remblais de route.

L’unité de valorisation biologique permet de valoriser les déchets verts (tontes, branchages) ainsi que les biodéchets (poubelles brunes). Cette unité de traitement permet par
compostage (5) et méthanisation (6) la production de 6 500 tonnes de compost par an, valorisées par épandage sur des sols agricoles, ainsi que la production de 11 000 MWh de biogaz. Ce biogaz est ensuite transformé en électricité via l’unité de valorisation
énergétique (3). Le digestat issu de la méthanisation est valorisé via la plateforme de compostage.

Pour en savoir plus, visitez le site : www.vernea.fr

Retrouvez cet article dans le premier numéro d’open_resource magazine: « Comment changer de climat ? »





Vous aimerez aussi