open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Solutions  

Programme DATA CITY : une application innovante pour monitorer et comprendre les flux touristiques développée par AID – Add Intelligence to Data

06.06.2017

Retenue dans la thématique « mobilité » de la deuxième édition du programme d’open innovation DataCity, organisé par la Mairie de Paris et l’accélérateur de start-up NUMA, la société AID – Add Intelligence to Data a développé en partenariat avec SFR, MasterCard et SUEZ une application visant à analyser les flux touristiques d’une ville.
Stéphane Boucharenc, Directeur Général Adjoint d’AID – Add Intelligence to Data, revient sur les moments clés de la conception de ce nouveau service à destination des acteurs du tourisme.


Pouvez-vous vous présenter et présenter l’activité de votre entreprise ?

Stéphane Boucharenc : Je suis Directeur Général Adjoint d’AID (Add Intelligence to Data) et également son directeur data stratégie/data marketing. AID est une agence Data avec 3 activités principales : une activité autour du CRM et de la gestion de base de données marketing, une autre en rapport avec la Datascience (1), le Datamining et le Textmining et enfin, une activité autour du Big Data et notamment de l’analyse des parcours clients.


Quel challenge avez-vous relevé dans le cadre du programme DataCity ?

S.B : Dans le cadre de ce programme DataCity, au cours duquel un certain nombre de partenaires ont apporté leur soutien ou leurs données aux start-ups, nous avons concouru dans le challenge intitulé « Monitorer et comprendre les flux touristiques ». Il s’agissait de proposer une solution pour suivre et analyser les données liées aux flux et consommations touristiques, afin de mieux comprendre l’activité des touristes et son évolution, et de pouvoir adapter en conséquence l’offre proposée.
Nous avons remporté le challenge parmi une cinquantaine d’autres start-ups et nous avons collaboré avec SFR, et MasterCard, ainsi que la Mairie de Paris et SUEZ. Ce challenge vient répondre à un besoin des acteurs économiques du tourisme qui n’ont pas accès au Big Data et ne disposent pas de données assez précises, au niveau des quartiers ou des arrondissements, pour suivre en détail les variations de l’activité touristique. En fonction des données étudiées, il sera possible, entres autres, de moduler finement les activités de services de la ville, de proposer une offre hôtelière ou de transport plus adaptée ou encore de mesurer l’efficacité d’une opération de communication.


En quoi a consisté la collaboration avec SUEZ ?

S.B : Grâce à son expertise avec les collectivités locales et avec un certain nombre de services ayant un impact sur le tourisme, les équipes de SUEZ nous ont fourni un soutien tout au long du challenge. Cette collaboration a permis de définir précisément les besoins du service et d’améliorer à la fois le business model et l’ergonomie de l’application. Pendant la phase d’avant-projet, sur la réflexion de la construction de l’outil informatique, les équipes de SUEZ nous ont accompagnés pour la compréhension des données complexes tout en ciblant précisément la valeur ajoutée de la future application.


Quels sont les résultats de ce challenge ?

S.B : Pour l’ensemble des acteurs du challenge, c’est avant tout une fierté d’avoir participé à ce travail collaboratif. Ce qui est inédit dans ce challenge, c’est que des sociétés très différentes collaborent sous l’égide de NUMA avec le soutien de la Mairie de Paris.
La première victoire du challenge, c’est cet esprit de collaboration et de partage qui correspond à l’évolution de l’économie moderne. En l’espace de deux mois, nous avons mis en place une application opérationnelle apportant des insights très intéressants et jusqu’ici non disponibles pour tous les acteurs du tourisme. Actuellement, le business model est en cours de construction pour aboutir à l’offre de l’application à destination des acteurs du tourisme.

(1) En français « Science des données »