open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Solutions  

Quand l’art transforme les déchets

14.03.2016

Le monde produit chaque année 4 milliards de tonnes de déchets municipaux et industriels. En Europe ce sont près de 25 millions de tonnes de déchets plastiques qui sont générées chaque année. Avec une population mondiale qui devrait atteindre les 9,6 milliards d’ici 2050, il apparaît comme inévitable et urgent de gérer les ressources autrement, de les recycler, de les valoriser pour sortir du modèle linéaire – je produis, j’utilise, je jette – et opter pour un modèle circulaire dans lequel le déchet devient ressource. Une problématique dont s’empare également l’art, à l’instar de deux expositions présentées au printemps 2016, en France et en Belgique.


Crédit: Resource4 by SUEZ


L’upcycling s’expose en Belgique

Organisée par SUEZ, l’exposition Resource4 présente le travail de nombreux artistes, musiciens, designers, stylistes belges réalisé à partir de déchets. L’objectif ? Il s’agit, à travers cette opportunité de rencontre et de découverte, de sensibiliser le grand public à la nécessité et aux bénéfices de la valorisation via des moyens créatifs, ludiques et artistiques. En démontrant que les matériaux destinés à la poubelle peuvent avoir une seconde vie, les artistes interrogent les visiteurs sur la surconsommation et affirment l’urgence de la réutilisation. Vêtements et accessoires de mode, œuvres d’art, mobilier, instruments de musiques… toutes ces créations, exemples de l’upcycling ou du recycl’art, sont à découvrir les 19 et 20 mars prochains à Anderlecht en Belgique.


L’art contemporain puise dans les poubelles

C’est en France, au domaine national de Saint Cloud, que l’exposition Second Life of Materials Road aura lieu du 15 avril au 15 juillet 2016. Ce projet, qui a pour ambition d’illustrer, à travers la vision d’artistes contemporains, les problématiques liées au développement durable et d’alerter le grand public sur les préoccupations environnementales, associe également le secteur économique. Des entreprises ont en effet été sollicitées pour commanditer les œuvres. Après le lancement d’un appel à projets autour du thème « La renaissance de la matière », stipulant l’obligation pour les artistes d’utiliser des matériaux recyclés ou des déchets, 50 artistes ont transmis une intention créative aux organisateurs, qui ont ensuite soumis ces propositions aux entreprises. Celles-ci ont ainsi pu choisir l’œuvre qu’elles souhaitaient voir réaliser.

Deux expositions à découvrir qui illustrent les possibilités offertes par l’upcycling : le déchet n’est pas seulement réutilisé mais transcendé, et devient ainsi plus beau que le produit d’origine.





Vous aimerez aussi