open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Solutions  

Singapour s’affirme comme un « hydrohub » en Asie

22.06.2015

La gestion de la ressource en eau est un enjeu majeur pour Singapour, cité-Etat de plus de 5 millions d’habitants. Malgré une pluviométrie élevée, les ressources en eau y sont faibles, et l’Etat ne dispose pas d’espaces de stockage naturels, ni de nappes phréatiques. Pour faire face à ces contraintes, la ville a développé une politique innovante en matière de gestion de l’eau.

Singapour est une ville particulièrement innovante en matière de gestion de l’eau. Alors qu’elle accueille chaque année, la Singapore International Water Week, évènement important pour les professionnels du secteur, la ville a récemment annoncé différentes initiatives pour mieux relever les défis auxquels elle est confrontée.
Le 15 juin, le PUB (Public Authority Board), l’autorité chargée de la gestion de l’eau sur l’île, a signé un protocole d’accord avec SUEZ environnement, pour faciliter le partage de savoir-faire et développer de nouvelles technologies. L’accord prévoit trois projets de recherche autour de la consommation d’eau et d’énergie.

Google Maps

Confrontée à de forts épisodes pluvieux, la ville expérimentera ainsi le logiciel INFLUX, développé par SUEZ environnement, pour mettre en place une gestion dynamique des eaux pluviales afin d’éviter les risques de saturation et donc d’inondations ou encore de pollution des milieux naturels.
Un second axe de travail portera sur l’optimisation de la consommation d’énergie du traitement des eaux usées, en réduisant la consommation d’énergie nécessaire au processus de traitement, mais aussi en accroissant la valorisation énergétique des boues d’épuration.
Enfin, les usagers seront directement impliqués dans les efforts en matière de réduction des consommations d’eau, grâce au déploiement de la télérelève des compteurs, qui leur permettra de suivre en temps réel leur consommation.

Parallèlement à ces projets la ville réfléchit à de nouveaux moyens de stockage souterrain de l’eau de pluie. Face aux risques liés au dérèglement climatique (multiplication des épisodes pluvieux, sécheresses..), le stockage de l’eau de pluie permettrait en effet d’accroître les ressources en eau disponibles.

L’ensemble de ces initiatives s’inscrit dans l’ objectif ambitieux de la ville d’atteindre une auto-suffisance en eau d’ici 2060, et de réduire sa dépendance énergétique.