open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Enjeux  

Traitement des micropolluants dans les eaux usées : résultats de l’étude Micropolis

09.01.2018

Réalisée à la station d’épuration de Sophia Antipolis (France), la seule à traiter les micropolluants dans le bassin Rhône-Méditerranée, l’étude Micropolis vise à évaluer en conditions réelles l’efficacité du dispositif d’ozonation sur le traitement des micropolluants dans les eaux usées. Elle est constituée de deux volets : Micropolis-Procédés et Micropolis-Indicateurs.


micropolluants

Crédits : Donald Tong


La première étude, Micropolis-Procédés, a été mise en œuvre entre 2013 et 2016 par l’IRSTEA en collaboration avec SUEZ et avec le soutien financier de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse. Ses résultats concluent à la performance de l’installation d’ozonation pour le traitement des substances émergentes.

Découvrez la synthèse de l’étude 

Retrouvez les résultats complets


Pour en savoir sur le projet Micropolis-Procédés :


La seconde étude, Micropolis- Indicateurs, portée par SUEZ, en collaboration avec INERIS ; TOXEM, IRSTEA, BIOMAE, l’université de Bordeaux et le Syndicat des Bouillides avec le soutien de l’Agence Française pour la Biodiversité et de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, porte sur la caractérisation de la toxicité des eaux usées. Elle propose également une méthodologie pour mieux cibler les réductions à la source.

Découvrez le premier livrable de l’étude Micropolis-Indicateurs


L’ensemble des résultats de l’étude Micropolis – Procédés et Indicateurs – sera présenté le 31 mai 2018 à Lyon lors d’une journée de restitution.





Vous aimerez aussi