open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Solutions  

Waste&Climate : portrait de Green Bio Energy

22.12.2015

SUEZ et MakeSense se sont associés en 2014 pour créer Future of Waste, le programme consacré aux solutions alternatives de réduction, réemploi et recyclage des déchets. A l’occasion de la COP21, Future of Waste s’est mobilisé et a lancé son premier Impact Programme Waste&Climate, qui vise à faire comprendre au grand public le lien entre réchauffement climatique et déchets, et à aider les entrepreneurs à valoriser leur impact positif sur le climat. Chaque semaine, chaque semaine, open_resource donne la parole à Future of Waste pour un portrait d’entrepreneur du programme Waste&Climate.


Crédit: iStock – Peter Topp Enge Jonasen


Green Bio Energy est une entreprise sociale basée en Ouganda qui recycle les déchets organiques en briquettes combustibles.


L’enjeu

L’Ouganda est un des pays dits “pauvres” du monde en développement (164ème pays en termes d’indice de développement humain en 2014 selon l’UNDP ). Le pays a, en moins de 20 ans, perdu 1/3 de ses forêts et vu ses émissions de CO2 plus que doubler. Parmi les causes de la déforestation, l’utilisation domestique de la ressource bois : 95% de la population a recours au bois ou charbon de bois pour cuisiner et se chauffer.

La détérioration environnementale du pays et les pratiques associées le rend très vulnérable. Vulnérable car les importants déséquilibres provoqués dans son écosystème ont des effets secondaires, comme l’augmentation des glissements de terrain (cf. région de Bududa, 2012 ). Vulnérable aussi du fait de l’impact sanitaire des modes de cuisson actuels : 23% des enfants de moins de 5 ans contractent des maladies et troubles respiratoires liés à leur proximité avec les gaz émis par le feu de bois . Vulnérable enfin socialement et économiquement. Ces énergies fossiles pèsent énormément sur le budget des plus pauvres : 65% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour et peut dépenser jusque 0.8 dollars par jour en énergie .


L’entreprise Green Bio Energy : recyclage des déchets organiques en combustible

Green Bio Energy (GBE) est une entreprise sociale qui s’engage dans la lutte contre ces fléaux, en proposant aux Ougandais des briquettes de charbon produites à partir de déchets organiques. L’utilisation de ces briquettes “alternatives” se veut gage d’économies, de respect de l’environnement et de sécurité sanitaire.

Les briquettes sont produites à partir de tout type de déchets organiques : peaux de bananes, épis de maïs, balles de riz, cacahuètes, noix de coco… Ceux-ci sont collectés auprès de communautés locales recrutées spécialement dans les bidonvilles et zones rurales autour de Kampala, la capitale, et formées par les équipes de Green Bio Energy à trier et sécher leurs déchets. Une fois secs les déchets organiques sont carbonisés puis mélangés à de la poudre de charbon recyclé pour augmenter la puissance énergétique de la briquette finalement obtenue.

L’entreprise a introduit ses premiers produits sur le marché africain en 2012. Grâce à des prix inférieurs à ceux du charbon de bois, un foyer qui utilise les briquettes peut économiser jusque 40% de l’argent traditionnellement destiné aux combustibles de cuisson.

En 2014, plusieurs centaines de tonnes de briquettes ont été vendues ainsi que plusieurs milliers du deuxième produit phare de Green Bio Energy : le four amélioré. Si on prend en compte l’ensemble de la durée de vie de ces produits, ces ventes devraient permettre aux consommateurs d’économiser plus d’un million de dollars au total, d’éviter l’émission de près de 50 000 tonnes de CO2 et de recycler 1 400 tonnes de déchets.

Pour commercialiser ses produits, Green Bio Energy a mis en place depuis trois ans un réseau de micro-entrepreneurs, appelés « B-points ». Ce réseau apparait comme le medium le plus prometteur pour atteindre les foyers et gagner leur confiance. Ces micro-entrepreneurs, chargés de vendre les produits de Green Bio Energy, sont en effet sélectionnés pour leurs liens forts avec les communautés défavorisées d’Ouganda et reçoivent régulièrement des formations et du coaching par les équipes de Green Bio Energy afin d’optimiser au mieux leurs activités.

Les activités innovantes de l’entreprise ont été récompensées en 2012 par le Prix SUEZ Initiatives – Institut de France, dans la catégorie Entrepreneuriat social.

Pour en savoir plus sur Green Bio Energy : www.greenbioenergy.org

D’autres solutions

Green Bio Energy n’est pas la seule entreprise du genre en Ouganda. Le pays est aujourd’hui le terreau de plus en plus d’entreprises innovantes (il a été désigné le pays le plus entrepreneurial du monde récemment par Global Entrepreneurship Monitor), qui très souvent promettent un développement rapide et responsable, en mettant notamment l’accent sur le recyclage des déchets. Lat Photo Energy Uganda, par exemple, produit du carburant très bon marché en utilisant des déchets de la capitale, Kampala : les bouteilles plastiques et les déchets organiques. A plus grande échelle, l’abattoir de Kampala est en passe de devenir auto-suffisant en énergie après avoir fait le pari du biogaz : celui-ci est produit à partir des déchets de la production, et alimente ensuite les équipements énergivores tels que les réfrigérateurs.


Pour aller plus loin avec Future of Waste

Pour aller plus loin, vous pouvez contribuer à l’émergence de ces solutions en participant avec Makesense et Future of Waste à la résolution des défis des entrepreneurs!


Rédacteurs :

Maguelone Biau, Yoon-Joo Jee, Alexandre Waldman et Simon Duchatelet, Green Bio Energy.





Vous aimerez aussi