open_resource : idées, points de vue
et solutions des acteurs de la révolution de la ressource



← Retour Enjeux  

« Water and Jobs » : l’ONU souligne l’interdépendance entre l’eau et l’emploi

26.04.2016

L’ONU a présenté le 22 mars dernier, lors de la Journée Mondiale de l’eau , son dernier rapport axé sur les liens entre eau et emploi. L’occasion de rappeler l’impact que la disponibilité de la ressource en eau a sur les populations, leur travail, mais aussi l’évolution des sociétés et des économies.


Crédit: SUEZ / William Daniels

Augmentation de 33% de la population mondiale entre 2011 et 2050, de 60% de la demande alimentaire, multiplication par 2 des populations vivant dans les zones urbaines passant ainsi de 3,6 milliards en 2011 à 6,3 milliards en 2050…
Les besoins et usages en eau ne cessent de croître, avec pour conséquence une augmentation de la pression sur la ressource en eau douce d’ici 2050. 2,3 milliards de personnes supplémentaires devraient vivre dans des zones de stress hydrique grave. Le rapport de l’ONU dresse le tableau, et rappelle combien l’eau est essentielle aux activités humaines telles l’agriculture, l’industrie, les transports ou encore la production d’énergie, et représente par là-même un moteur de la croissance économique.


http://www.ready-for-the-resource-revolution.com/wp-content/uploads/2016/04/2016-03-18-FR-02-00000002.jpg


« Better water, better jobs », un thème majeur

C’est le thème choisi pour la Journée Mondiale de l’eau 2016, également au cœur du rapport des Nations Unies publié le 22 mars dernier à Genève à l’occasion de cette journée événement. Ce texte souligne l’interdépendance entre l’eau et le travail. Et insiste sur le fait que sans eau, il ne peut y avoir d’emploi : les trois quarts de la totalité de la main d’œuvre mondiale dépendent en effet de l’eau. Les secteurs de l’agriculture, de la pêche et de la sylviculture emploient quasiment à eux seuls, un milliard de personnes.


http://www.ready-for-the-resource-revolution.com/wp-content/uploads/2016/04/data12.jpg



L’accès à l’eau, au cœur des enjeux de développement économique

« L’eau crée et permet de maintenir des emplois dans le monde entier, mais la réalisation des objectifs de développement n’est pas qu’une question de ressources en eau suffisantes comme matière première. La qualité de l’eau et l’assainissement restent essentiels pour vivre dignement. Chaque année, sur les 2,3 millions de décès liés à l’activité professionnelle, 17% peuvent être imputés aux maladies contagieuses et à l’ingestion d’eau non potable », rappelait Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, lors de l’ouverture de cette Journée mondiale. Ainsi, l’accès de tous à l’eau potable et à l’assainissement reste plus que jamais au cœur des enjeux économiques.


Emplois directs et indirects : des investissements à fort impact


Le rapport met également en évidence le fait que la création d’emplois dans les secteurs de la gestion des ressources en eau, de l’approvisionnement en eau potable ou encore de la gestion de l’assainissement peut générer des retours sur investissement élevés, et produire un effet multiplicateur significatif dans d’autres secteurs. Une gestion de l’eau optimisée peut à la fois avoir des effets positifs en amont des activités économiques (en matière de prévention des inondations, de lutte contre les épisodes de sécheresse, …), mais aussi agir comme accélérateur pour certaines activités.

Le rapport revient notamment sur les conclusions de nombreuses études publiées récemment. Une étude de la Banque mondiale de 2009 estimait par exemple qu’un investissement de 1 milliard de dollars américains en matière d’approvisionnement en eau et de développement des réseaux d’assainissement en Amérique latine, aurait pour conséquence directe la création de 100 000 emplois. Une autre étude, portant sur le Pérou, montre que les villages dotés d’une infrastructure d’irrigation rénovée emploient 30% de travailleurs agricoles de plus que des villages comparables. La meilleure efficacité du système d’irrigation permet en effet un meilleur rendement des cultures, et facilite ainsi leur développement. Autre exemple, aux États-Unis, le département du Commerce a établi que chaque emploi créé dans le secteur de l’eau au niveau local, entraine la création de 3,68 emplois indirects au niveau national.

Pour consulter le rapport dans sa totalité, cliquez ici.





Vous aimerez aussi